Vos avis comptes

« Cher Sadibou? Comment allez-vous ? Un petit mot pour vous donner des nouvelles. Nous venons de passer une dizaine de jours dans le Sud où nous avons passé d’excellentes vacances. Actuellement et grâce à vous, tout se passe au mieux entre José et moi. Depuis votre action, tout se déroule au mieux entre nous, et je ne vous en remercierai jamais assez. Combien de fois vous m’avez dit d’être patiente, et ça valait le coup. Je me sens bien avec lui, et je pense qu’il en est de même pour lui. On a toujours la famille qui est présente mais je pense qu’elle compte un petit moins pour lui. Il a l’air pour le moment de faire plus en fonction de nos envies. »

Angelina VINCENT

J’ai consulté SADIBOU à 4 reprises depuis quelques mois. Nous avons abordé le domaine affectif sur lequel il n’a pas fait d’erreur. Il m’a parlé d’une rencontre qui s’est effectivement réalisée au mois d’Octobre comme il l’avait prévu. Nous avons passé une fin d’année extraordinaires en faisant le projet de vivre ensemble et de nous marier. Je remercie Maître SADIBOU pour son aide précieuse et la précision de ses prédictions.

Sabine LEQOC

Bonjour Mr. Sadibou, J’espère que tout va bien pour toi. Quelques news: le blocage affectif sur Damien se mettent bien en place… Encore bravo et merci, tu es exceptionnel. Impossible selon lui de s’investir avec quelqu’un. Il dit qu’il ressent des « esprits » autour de lui (même si ça m’inquiète un peu…) Il se pose beaucoup de questions sur notre relation et m’a dit que sa séparation était liée étroitement à moi (cf1er rituel) Je ne te cache pas que j’ai du mal à gérer émotionnellement ce rituel, par rapport au premier. Je ne sais pas où les loas vont me mener, je ne pensais pas être la « faille » dans le rituel de séparation. Je suis toujours dans un sentiment d’obsession à son égard, toujours entre amour et haine… Grosses idées noires, très noires, que je n’avais jamais eues avant! Un peu l’impression d’y laisser mon âme… Merci infiniment chez Sadibou, J’aurai une grosse pensée pour toi car je suis au Maroc.

Anne-Sophie BLANC